Contact
 
Vos questions
 
Infotrafic
 
Mentions
Accueil > Sociétaires > Conseils pratiques
 
SOCIÉTAIRES : CONSEILS PRATIQUES
 
Premiers gestes
Il convient d'éviter un nouvel accident, en déplaçant si possible votre véhicule de manière à gêner le moins possible la circulation des autres véhicules.
Si les circonstances le permettent, vous pouvez prendre une photographie des véhicules avant déplacement.

La rédaction d'un constat amiable n'est pas obligatoire mais fortement recommandée. Elle facilite la gestion de votre dossier sinistre.

Si l'accident n'a provoqué que des dégâts matériels, la seule obligation légale est l'échange des identités et adresses entre les personnes impliquées dans l'accident.

En cas de blessé(s) ou de tué(s), il est nécessaire d'avertir les services de Police ou de Gendarmerie.

Si des témoins sont présents, il est important de leur demander leur nom et adresse avant qu'ils ne poursuivent leur route. Si les services de Police ou de Gendarmerie ont été prévenus, les témoins ne seront souvent plus sur place à leur arrivée, mais vous pourrez communiquer leurs coordonnées.

Le témoignage de vos clients, passagers transportés à titre onéreux, sont recevables.


Vous avez votre appareil photo ? Une ou deux photographies des véhicules avant leur déplacement peuvent être très utiles, ou une photographie des lieux de l'accident.

 
Nos conseils
Avant tout accident, vous pouvez conserver dans votre boîte à gants, un constat amiable où vous aurez déjà complété les renseignements administratifs (assuré Mutuelle, n° de contrat) mais ne le signez pas.
Cela permettra d'éviter de perdre du temps pour mieux vous concentrer sur l'essentiel.
Vous devez toutefois conserver un exemplaire vierge en plus de ce constat.

Il est préférable de compléter le constat amiable avec le tiers sur les lieux de l'accident.

En restant calme et courtois vous pourrez compléter au mieux le constat amiable. Si l'établissement du constat se passe dans la nervosité, vous risquez d'oublier des éléments essentiels.

Les témoignages sont très importants et il est donc très utile de relever l'identité et les coordonnées des témoins. En cas de désaccord avec le tiers, ils seront décisifs pour déterminer les responsabilités.
Le témoignage de vos clients, passagers à titre onéreux, est recevable.
Vous devez noter leur nom et adresse, éventuellement leur numéro de téléphone, sur le constat amiable dans la case 5 (témoins).

Si le tiers s'est arrêté mais ne semble pas vouloir compléter de constat, tout en parlant, vous pouvez relever : l'immatriculation de son véhicule, le nom et le numéro de police de son assureur sur la vignette apposée sur le pare-brise de son véhicule.

Une ou deux photographies peuvent être bien utiles pour établir les faits alors n'hésitez pas à garder dans votre véhicule un appareil photo jetable pour photographier les véhicules accidentés avant leur déplacement et la configuration des lieux.

En cas de délit de fuite, relever l'immatriculation du véhicule en fuite et les coordonnées des éventuels témoins. Vous devez également porter plainte pour délit de fuite et dégradations de véhicule.

Si l'accident implique plus de deux véhicules et que votre véhicule a été projeté, vous devez cocher la case 4 (dégâts matériels autres que A et B : OUI ) et noter dans la case observations : "mon véhicule a été projeté sur ...".
Vous devez également établir un constat avec le conducteur de chaque véhicule
concerné.

Sur les places à sens giratoire, le code de la route s'applique et la responsabilité de l'accident sera appréciée en fonction des éléments du constat (pas de 50/50 systématique) .

Votre client ouvre la portière de votre véhicule qui heurte un autre véhicule :
vous devez remplir un constat avec le conducteur de l'autre véhicule mais aussi avec votre client afin d'établir sa propre responsabilité, d'obtenir ses coordonnées précises et éventuellement les renseignements relatifs à son assureur "responsabilité civile" .

Nous avons constaté une recrudescence des vols de véhicules taxis.
Il est important d'être de plus en plus vigilant. Votre véhicule professionnel est votre outil de travail et a une valeur non négligeable.
Votre garantie vol ne sera pas acquise si vous laissez les clefs sur le contact ou à proximité du véhicule.
Vous devez impérativement enlever les clefs du contact lors de la descente des bagages de vos passagers, si vous les aidez à descendre, si vous les accompagnez même à une très courte distance ou si vous avez un accident.
Dès que vous descendez de votre véhicule, vos clefs doivent vous accompagner.
Le vol des véhicules est de plus en plus difficile techniquement sans les clefs, les voleurs attendent donc tout simplement que le conducteur descende pour monter à sa place et démarrer !

Ceci n'arrive pas qu 'aux autres et ne se passe pas qu'en ville.

Si votre véhicule a été heurté à l'arrière, ne descendez pas de votre véhicule pour constater les dégâts et remplir le constat sans prendre vos clefs de contact !
Certains voleurs provoquent volontairement un accident et un complice peut s'emparer de votre véhicule pendant que vous êtes derrière votre véhicule.

Soyez également très prudent aux stations de taxis, devant les hôtels, aux stations services.

Enfin, n'hésitez pas à contacter le service sinistres, nous vous conseillerons.
Vous pouvez nous joindre au 01 80 49 98 91 ou 01 80 49 98 92 ou 01 80 49 98 93 ou 01 80 49 98 94.


 
MAT Assurance - 28, rue Cambacérès 75008 Paris
Tél. : 01 80 49 98 80 - Fax : 01 45 22 51 16